Le GECT Alzette Belval est associé à de nombreux projets transfrontaliers soutenus par le programme INTERREG VA Grande Région.

Selon les projets, le GECT est chef de file, partenaire, opérateur méthodologique ou soutient simplement le projet.

Pour en savoir plus, cliquez sur les pages des projets !

Le GECT Alzette Belval _ chef de file de projets pour son territoire

Alzette Belval, vivons ensemble ! (2016/2020)

Le GECT (Groupement Européen de Coopération Territoriale) Alzette Belval doit aider à la création d’un sentiment d’appartenance à cette agglomération, longtemps rêvée, et qui se concrétise. Or aujourd'hui, les habitants sont voisins mais ne vivent pas, ou peu, ensemble. Pour qu'ils « gomment » un peu plus cette frontière, le territoire d'Alzette Belval doit leur être connu, agréable et inclusif. Il ne faut pas qu’un sentiment d’exclusion de ce qui se passe sur le territoire s’installe. Il est donc indispensable de les inclure au processus de génération de l'agglomération transfrontalière. Aussi, le projet « Alzette Belval, vivons ensemble ! » aide les acteurs locaux, les associations, les nouveaux résidents, toute la population à mieux connaître le territoire, ses opportunités, ses services et équipements. Il crée des lieux et des temps de rencontres pour que des habitudes communes, des manifestations partagées, ... voient le jour. L’idée est que chacun se sente intégré à cet espace de vie commun et transfrontalier. Il n'y a pas une population mais des habitants. C'est pourquoi le projet ABENS est envisagé comme une myriade d'actions locales visant le vivre ensemble dans un territoire ouvert et sans frontières.

Plus d'infos sur le projet ABENS ! ici

 

Alzette Belval, à vélo et à pied! (2019/2021)

Le GECT Alzette Belval souhaite encourager la multiplication des moyens de transports alternatifs à la voiture individuelle au sein de l’agglomération, pour en diminuer les impacts négatifs (congestion routière, émission de GES, insécurité,..) et pour améliorer le cadre de vie des habitants. Considérant les faibles distances à parcourir et le fait qu’un nombre de résidents français du GECT travaillent dans les communes luxembourgeoises de l’agglomération d’Alzette Belval, le vélo peut être un mode de transport à part entière sur ce territoire, notamment pour les travailleurs frontaliers.ABACTIV vise à créer un réseau cyclable transfrontalier sécurisé assurant un maillage territorial et une continuité des itinéraires pour les déplacements quotidiens.

Plus d'infos sur le projet ABACTIV ! ici

 

Le GECT Alzette Belval _ opérateur méthodologique de projets d'échelle plus large

Alzette, objectif qualité

L’Alzette est une rivière transfrontalière qui naît en France et rejoint rapidement le Luxembourg, qu’elle traverse pour se jeter finalement dans la Moselle.Si modeste qu’elle puisse être à sa source, elle constitue un fil conducteur entre la France et le Luxembourg dans une région caractérisée à la fois par sa densité de population et par un passé industriel qui a marqué les sols autant que les hommes. Le programme « Alzette, Objectif Qualité » vise à soulager la rivière des pollutions auxquelles elle est soumise ainsi qu’à limiter le risque d’inondations sur son bassin. Les partenaires vont ainsi conjuguer leurs efforts pour supprimer le rejet d’eaux usées à la rivière, l’aménager par des renaturations et déterminer les sources des contaminations chimiques qui l’affectent.

 

Schéma de Développement Territorial de la Grande Région

https://amenagement-territoire.public.lu/dam-assets/fr/grande_region_aff_transfrontalieres/interreg-sdtgr-rekgr/interreg-gr-sdtgr-gekgr.pngLe projet SDTGR doit permettre d’aboutir à un Schéma de Développement Territorial (SDTGR) partagé par l’ensemble des acteurs de la Grande Région. Le SDTGR doit permettre de stimuler l’innovation au sein de la Grande Région et d’accroitre son attractivité à travers notamment l’identification des enjeux et des opportunités qui découlent des dynamiques de développement socio-économiques en cours et de la définition d’une stratégie intégrée polycentrique et transfrontalière, qui doit accroître l’attractivité et la compétitivité de la Grande Région.La première action consiste dans la constitution d’un socle de connaissances partagé et d'un langage commun. Il s'agira d'établir sur base d’indicateurs socio-économiques et territoriaux des diagnostics permettant la spatialisation des problématiques, et d'aboutir à une série cartographique de présentations des risques et opportunités. Sur la base de ces résultats, la stratégie de développement territorial sera élaborée et des actions à mener pour assurer un volet opérationnel seront identifiées. Dans un souci d'aboutir à un résultat partagé, les travaux feront l'objet d'ateliers participatifs transfrontaliers réunissant les acteurs locaux et des experts thématiques afin de renforcer l'adhésion des acteurs de la Grande Région.Le projet SDTGR travaille en coopération étroite avec les projets Inte rreg V A Grande Région Uni GR – Center for Border Studies et MMUST, afin d’assurer une cohérence d’ensemble et un transfert de connaissance entre les acteurs scientifiques, institutionnels et opérationnels.

 

AROMA – Organisation transfrontalière d’approvisionnement en produits alimentaires locaux des restaurations hors domicile

Le projet a pour but de créer et de déployer les premiers services d’un organisme transfrontalier d’approvisionnement alimentaire local destiné à la restauration hors domicile en Grande Région. Cet organisme aura pour but de mettre en réseau les acteurs des circuits de proximité de GR, de les doter d’outils pour répondre de façon transfrontalière à la demande de plus en plus importante de la restauration hors domicile (cantines, restaurants, restaurants de collectivités….).

Le projet permettra également à l’organisme un démarrage rapide de ses premiers services grâce à la participation volontaire d’acteurs des circuits de proximité aux différentes expérimentations de ces services.

 

EDUCO – Pour une coopération éducative durable franco-luxembourgeoise

Les établissements français et luxembourgeois, organisés selon des systèmes éducatifs différents, offrent des qualifications qui pourraient s’adapter encore mieux au marché de l'emploi transfrontalier. EDUCO entend contribuer aux rapprochements des systèmes éducatifs français et luxembourgeois. Il vise à développer une offre scolaire qui élargisse les débouchés des élèves et permette une meilleure adéquation de l’offre et de la demande sur le marché de l’emploi transfrontalier. Il s’agit de construire les bases solides d’une coopération éducative durable en renforçant la connaissance mutuelle entre les administrations compétentes. Pour cela, EDUCO va :-structurer et animer la communauté de projets transfrontalière (Education Nationale, collectivités territoriales, acteurs de développement territorial...),-créer un observatoire pérenne,-réaliser une étude afin de proposer des scenarii et une méthodologie pour concrétiser une offre scolaire franco-luxembourgeoise pérenne qui accroît l’employabilité des jeunes en Grande Région.